Rituel ou standard l' abattage reste industriel

Publié le par Tud

C' est choquant, mais donner vous la peine de regarder et d' écouter jusqu' au bout, et dites moi ou est la différence

Moi je prone le retour à l' artisanat: client , éleveur, boucher

Publié dans Santé

Commenter cet article

Eric 24/02/2010 13:07


Qui est le plus à plaindre ?

Le consommateur, à qui on ment

L' ouvrier, auquel on oblige de supporter cette barbarie

L' animal mort. Sa conscience ne travaille plus.


Bergamote 24/02/2010 09:00


Je suis un peu retournée, pour un premier passage chez toi c'est éprouvant

J'ai travaillé avec la société dont il est question à Metz, le discours de mon interlocuteur était pour le moins sidérant pour une non initiée : il se vantait d'un record d'abbatage de plusieurs
dizaines de bêtes à l'heure, parlait des problèmes de douches pour nettoyer le sang, des pièges qui se bloquaient...

Vraisemblablement, pour pouvoir exercer leur métier, ces hommes doivent volontairement faire taire une partie de leur conscience : ils nagent dans une dimension  parallèle où les animaux sont
de simples produits transformés sur une chaîne de production, et rien de plus...

Cela expliquerait (sans justifier) les dérives dont il est question dans la vidéo ?


Tud 24/02/2010 10:27


Bonjour,
Je ne cherche pas à criminaliser les employés qui suivent le mode opératoire établi mais la hiérarchie qui impose des quotas (cadence infernal) inhumains.
Tu peux te promener dans les catégories il y a aussi beaucoup de légèreté pour ne pas sombrer dans la morosité.
Cordialement


LADY MARIANNE 23/02/2010 22:37


bonsoir TUD
oui je suis ok avec toi - le circuit ancien - du bon temps -
où e boucher allait choisr sa bête -
mais les temps ont changé -
l'industriel pas cher et vite fait est notre malbouffe -
et le coût de la viande va en prendre un coup !
remarques que la mauvaise viande est chère aussi

et les bouchers ne veulent plus se fatiguer - faire le boudin !! l'andouille
ils achètent !!

amitiés   un bel article à méditer
Lady marianne


Tud 24/02/2010 08:43


Bonjour, Lady Mariane
Certe de moins en moins mais il y a encore de très bon boucher et reste à former l' avenir.
bonne journée Tud